INTÉRIEUR

Place et impact du radon dans la pollution de l’air intérieur

Le niveau de qualité de l’air intérieur est primordial pour la santé des hommes. En effet, selon des statistiques, nous passons près de 85 % de notre temps dans des espaces fermés soit à la maison, au bureau, à l’école, dans les magasins, …

Et s’il est connu de tous que l’air extérieur est pollué, rares sont ceux qui sont au courant que l’air dans les espaces fermés est davantage pollué. L’exposition prolongée face à une humidité persistante, les odeurs de fumées, les moisissures, les acariens, les solvants, le radon, …nuisent lentement à la santé des hommes. Tous ces polluants invisibles et inodores sont méconnus du grand public malgré les dangers.

A propos de l’air intérieur et les manifestations de la pollution.

Le niveau de Pollution air intérieur est de 2 à cinq fois plus élevé que la pollution de l’ air extérieur. L’air intérieur, c’est l’air qui est présent dans les lieux intérieurs occupés d’une façon régulière. Ces lieux sont formés de logements ou habitations, des écoles, des bureaux de travail, des intérieurs de voitures !

Oui oui, vous n’y avez pas songé n’est ce pas ? Pourtant vous y passez assez du temps au volant et la plupart du temps les vitres fermés avec une climatisation à fond. Un nombre assez élevé de substances polluantes de différentes natures s’accumulent dans ces espaces fermés tout en se mélangeant entre elles afin de produire  une « recette » très toxique.

Particules fines, acariens, allergènes avec la présence des animaux domestiques, microbes, moisissures, fumées, plomb, amiante, composés organiques volatils (COV), monoxyde de carbone, radon, … Tous ces éléments polluants et particules sont classés selon des catégories qui proviennent de leur source de contamination.

On distingue ainsi, les polluants biologiques, les polluants chimiques, les fibres, les particules, et enfin les gaz radioactifs dans lequel on classe le radon. Chaque polluant à ses effets sur la santé et en ces temps de confinement lié à la crise de la Covid-19, la pollution d’air intérieur doit vous préoccuper davantage vu que vous passez tout le temps à la maison. Si seulement vous pouviez voir le niveau de qualité d’air que vous respirez, vous serez les premiers à exiger le diagnostic d’une société ou d’un expert en la matière. La santé n’a pas de prix dit-on souvent.

Le gaz radon et ses principaux effets sur la santé.

Le radon fait partie des gaz radioactifs incolore, inodore, insipide d’origine naturel qui est issu de la fission du radium et de l’uranium présents dans le sol ainsi que dans les roches sans oublier l’eau. Une fois libéré dans l’air, sa désintégration produit des éléments solides ou particules.

Ces derniers, une fois inhalés par un homme, se déposent directement sur les cellules des parois situées au niveau des voies respiratoires ; ce qui endommage votre ADN et crée une pneumonie ou un cancer du poumon. Ce gaz, une fois à l’extérieur, se dilue assez vite ; ce qui n’est guère un problème pour la santé. C’est quand il se retrouve à l’intérieur, dans un espace fermé que ça devient inquiétant sur la santé de l’homme ou des occupants d’espace clos.

Le niveau de concentration du Gaz radon dans un espace fermé est dépendant de la nature du sol mais aussi des caractéristiques liés à la ventilation ainsi qu’à l’architecture. Notez que vos habitudes quotidiennes en termes de chauffage et d’aération ont une influence significative sur la présence ou le niveau de gaz radon dans les intérieurs d’une pièce occupée.

Le radon accumulé au niveau du sous sol pénètre dans le bâtiment d’abord au niveau de la cave ou du vide sanitaire avant de rejoindre les espaces occupés. S’il y a des fissures, des matériaux poreux, des ouvertures vers l’extérieur, le radon entre assez vite. Si votre pièce n’est pas bien ventilée, alors il y aura une concentration assez élevée. Parce que ce gaz est présent dans l’eau, il est conseillé d’éviter de boire de l’eau non filtrée  provenant des sources souterraines.

Comment réduire le gaz radon en intérieur?

 S’il n’est pas du tout possible de neutraliser la présence du radon au vu des différentes sources par lesquelles il entre dans un bâtiment, il est tout à fait possible de réduire sa présence. D’abord, lors de la construction, il faut faire des diagnostics afin de savoir si oui ou non, le sol se trouve sur du gaz radon.

Mais si la construction est déjà faite, vous n’avez plus de choix de prévention. Il faut chercher des solutions. L’une d’elles consiste à mettre en place des mesures pour améliorer la ventilation mécanique tout en fermant de façon hermétique les parties qui sont en contact immédiat avec le sol. Veillez à ce que les fissures ne se forment pas au niveau des murs.

Vous aimez alors partagez
Facebook Comments